030509

Polsslag, Grenlandshallen, Hasselt.Une journée éprouvante s'annonce, 23 heures d'intense activité dont 13 exculsivement consacrées à la musique.Red Light Company nous pousse à fournir notre premier effort. Insipide, banal et formaté, le groupe anglais couronne sa médiocrité par la sombre idée de balancer d'entrée de jeu Meccano, leur unique chanson potable. L'équipe au complet, nous nous mettons en route vers les Rakes après un trop bref aperçu des Noisettes qui semblaient pourtant avoir trouvé une formule convaincante à base d'indie... [Lire la suite]
Posté par Classic Reeboks à 01:55 PM - Commentaires [3] - Permalien [#]

250409

Posté par Classic Reeboks à 10:41 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
140409

Une pulsion immodérée et irraisonnée. Une effroyable frustration de n'aller admirer Antony à Bozar. Une décompression méritée suite à sept jours de labeur acharné... Voilà ce qui m'a conduit au Domino Festival de l'AB en ce soir de lundi sacré. Il y avait tout au plus vingt personnes dans la salle quand les trois jolis garçons de Woods se mirent en action.Rarement l'écho esseulé des baguettes d'un batteur ne s'était fait si vibrant, mais qu'à cela ne tienne; les américains nous proposent un set absolument sublime, se promenant entre... [Lire la suite]
Posté par Classic Reeboks à 01:28 AM - Commentaires [1] - Permalien [#]
290309

not here/mirror mirror

ONEJ'adhère à l'esprit Girls In Hawaii. La joyeuse nostalgie, la mélancolie souriante, tout ça... Jamais un groupe n'aura manié l'oxymore si habilement. La première partie de ce DVD retrace la frange estivale de la tournée paneuropéenne du groupe. Les Girls ont écumé le globe, nous donnant ainsi tout le loisir de juger de leur virtuosité en live. Autant dire que je ne m'en suis pas privée; quatre fois en trois mois, et pour chacune d'entre elles un souvenir particulier...Quand elles prennent la route, elles baillent, fument, admirent... [Lire la suite]
Posté par Classic Reeboks à 03:23 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]
180309

Deux jours après un Espion(s) limpide, attrayant mais effroyablement convenu, je me rendai enflée d'espoir à l'avant-première de The Burning Plain, premier essai derrière la caméra d'un scènariste que l'on ne présente désormais plus: Guillermo Arriaga, complice de l'écrasant Inarritu (Amours Chiennes, 21 Grammes, Babel... Ou trois des meilleurs films qu'il m'ait été offert de voir.) Autant dire que mon exaltation était à la mesure de l'aventure. Tant et si bien que je m'étais pointée audit cinéma une semaine à l'avance, mais cela... [Lire la suite]
Posté par Classic Reeboks à 06:11 PM - Commentaires [5] - Permalien [#]
130309

Lasagnes de poisson, mages, Thierry Hazard et pailles roses dans la gordy

La lacérante Come On Home entame les hostilités de bien belle façon. Bourrasque funky aux accents de complainte, elle laisse présager le meilleur... Do You Want To? Da da la da da la la la laoh fut l'unanime réponse. Du quatrième rang, notre athlétique team est reléguée au milieu droit de la salle, retient son souffle et ne répond plus d'elle. Autant dire que nos hommes suent déjà leur maxi menu.Emoustillante No You Girls, terrible avec ses exquis relents eighties. Ces hérétiques écossais connaissent les rouages, ils sont concis,... [Lire la suite]
Posté par Classic Reeboks à 07:38 PM - Commentaires [4] - Permalien [#]
010309

Tout commence par un Aaaaaah déchirant émi par Eileen, une charmante octogénaire amatrice des illustres Crash, vagues interprêtes de Should I Stay Or Should I Go.On fait alors connaissance avec cette dragueuse invétérée et ses deux potes, Joe et Lenny. Ils forment, comme ils disent, le gang des Trois Mousqueraires et fendent la route avec entrain à bord de leur bolide. C'est Lenny qui conduit; c'est lui qui voit le mieux. Young@Heart, c'est un film surprenant, un documentaire édifiant relatant l'existence débridée de cette... [Lire la suite]
Posté par Classic Reeboks à 11:45 PM - Commentaires [5] - Permalien [#]
010309

Je n'avais pas envie de demeurer dans cette bulle. Une étendue incolore. Non, une bâche verdâtre trouée par le temps.A mes pieds gelés, des flaques. Terminaisons nerveuses consumées.Je tremblais.Je suis partie.Un infini couloir aux étroits murs faits d'épaisses pierres semblant avoir été taillées à la hache. Leur teinte oscille entre le beige et l'anthracite. Elles parraissent tièdes.Je m'accroupi. Mes doigts étreignent mes chevilles. Mon front embrasse mes genoux.Blottie à mon corps, le flanc contre l'onde de chaleur, je fixe un néon... [Lire la suite]
Posté par Classic Reeboks à 11:44 AM - Commentaires [2] - Permalien [#]