161009

La parturition d'un clip vidéo est souvent un événement mineur dans le cosmos muscial.
Une fois n'est pas coutume, les facétieux Singes dérogent à la règle. Je ne devrais pas, mais je me reprends à faire du prosélytisme chevronné rendant grâce à Alexander David Turner (chanteur, auteur, compositeur, guitare, synthétiseur, tambourin) et à sa cabalisitque clique.
Car, il faut le dire, quand on peut se permettre de tourner en dérision la plus grande ballade de l'époque contemporaine, c'est qu'on frôle quelque chose de rare, voire de singulier.
C'est avec une apostolique abnégation, une vertueuse déférence que je servirai les Arctic Monkeys, et ce jusqu'à l'heure de mon trépas. J'en fais l'auguste serment.
Capture_plein__cran_16102009_215923
Capture_plein__cran_16102009_220110
Capture_plein__cran_16102009_220125

Posté par Classic Reeboks à 11:13 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La parturition d'un clip vidéo est souvent un

    Alex est vraiment trop chou dans ce clip. Je pourrais même supporter sa crise capillaire.

    Posté par Cécile, 191009 à 05:28 PM | | Répondre
  • Je n'avais bêtement jamais regardé le clip ; c'est un bon truc à faire pour se remonter le moral le dimanche soir !

    Posté par Dancetotheradio, 081109 à 07:45 PM | | Répondre
Nouveau commentaire